"Tu es belle pour une noire"

mai 22, 2020

« Tu es belle pour une noire », il y a comme un air de déjà-vu, non ? 

C’est une remarque qui revient souvent et notamment lorsque les hommes souhaitent complimenter une femme noire sur son physique. L’intention peut à prime abords sembler bonne mais dites-vous que cette simple phrase soulève un certain nombre de sujets ma foi bien problématiques.


La beauté occidentale : un modèle par excellence

Si nous devions analyser cette phrase, cela sous-entend qu’être une femme noire serait un fardeau, du fait de l’appartenance à une supposée « race » dont la beauté serait moindre voire inexistante. Tout cela est en réalité le fruit d’un triste héritage qui a érigé la beauté occidentale au rang d’unique beauté acceptable, aliénant notre capacité à voir la beauté via un prisme unique.

Pendant très longtemps, le principe de la beauté a été associé à une culture érigeant les attraits physiques occidentaux. Ce même principe a traversé les frontières, au point de devenir le modèle par excellence. C’est par ailleurs quelque chose que nous pouvons aisément constater dans les magazines de mode, les émissions de télévision et défilés par exemple.

 

Mais à quoi ressemble ce modèle de beauté ?

En vérité, les critères restent toujours les mêmes à savoir une peau blanche, des yeux clairs flamboyants, une belle chevelure longue et lisse ainsi qu’un corps parfait, sans défaut ni formes prédominantes. D’ailleurs, cela a également un impact sur les femmes issues d’autres communautés comme les asiatiques, les maghrébines, les indiennes et bien d’autres encore.

La généralisation et l’acceptation de ce modèle dans le collectif mondial a entrainé bien d’autres problématiques au sein des communautés se trouvant bien loin de ces critères. En effet, un bon nombre de femmes noires célèbres tendent à se conformer le plus à ce modèle en ayant la peau claire (obtenue souvent par le biais de produit éclaircissant), modifiant les traits physiques par la chirurgie (la banalisation de la rhinoplastie est effrayante) et en portant des extensions ou perruques afin d’avoir les cheveux lisses...

Ce sont ces mêmes femmes qui sont adorées du public noir, autant chez les hommes que chez les femmes et ainsi le standard de beauté « à l’occidentale » a non seulement su influencer les standards de beauté au sein de la communauté noire elle-même mais a effacé nos critères de beauté qui nous sommes inhérents.



Un déséquilibre dès l’enfance

D’autre part, cet attrait pour la beauté occidentale s’illustre également dès l’enfance, et ce déséquilibre tend à créer de vrais complexes ainsi qu’un mal-être important, destructeur et nocif chez ce dernier.

Nous allons partir d’un exemple très simple, celui des poupées. Bien que cela semble se démocratiser de nos jours, il est force est de constater que la majorité des poupées pour enfants ont la peau blanche. Tout comme le fait que les super-héros soient également, majoritairement blancs. Cela peut sembler anodin à première vue, mais en réalité le fossé est déjà créé et s’installe confortablement dans l’esprit de l’enfant.

Et oui, même de simples jouets transmettent des messages, des messages forts qui conditionneront la façon de penser de l’enfant. En d’autres termes, pour être un enfant dans la norme il faut avoir la peau blanche et de beaux yeux bleus, et pour devenir quelqu’un de courageux et héroïque il faut être blanc. Cela renvoie également à une certaine période de l’Histoire à travers laquelle l’Homme noir était inférieur à l’Homme blanc ; ou que l’Homme blanc viendra toujours au secours de l’Homme noir, cela fonctionne dans les deux sens.

En vérité, ces messages sont extrêmement dangereux, puisqu’ils provoqueront chez les enfants un traumatisme qui les amènera à penser qu’ils seront toujours inférieurs. Avec l’adolescence jusqu’à l’âge adulte, ces enfants auront du mal à accepter leur propre image au point d’utiliser des produits chimiques pour se blanchir la peau, mais c’est un autre sujet.

 

La légitimité des Noirs en France

La France reste encore un pays n’accordant pas réellement de légitimité aux personnes issues de la communauté noire, et encore moins à leur beauté ou leur talent.

Le constat est sans appel, il suffit d’allumer sa télévision pour s’en rendre compte : les acteurs et actrices noirs à défaut d’avoir des seconds rôles, portent souvent la casquette du jeune des cités, du clown de service ou du comédien imitant parfaitement l’accent africain. C’est également le cas avec les publicités, encore trop peu d’opérations marketing incluent dans leur stratégie la mise en avant d’une femme à la peau noire ébène ! Souvent, nous verrons des femmes noires à la peau claire, ou des métisses ainsi que de beaux cheveux bouclés... Le crépu ? À éviter…


Tu es belle « et » tu es noire

Bien que vous pensiez complimenter une femme noire en lui disant « tu es belle pour une noire », sachez que c’est en vérité extrêmement insultant.

En effet, cela sous-entend qu’être noir est à associer généralement à la non-beauté pour ne pas dire laideur et qu’à son inverse être blanc signifie être beau. La beauté occidentale s’érige donc comme norme et un modèle de comparaison suprême. Et c’est quelque part une forme d’infériorisation et donc de racisme et de discrimination. 

Bien que la femme noire soit à l’opposé de la femme blanche, il suffit de comprendre que la beauté n’est pas unique mais diverse et réside en chaque être humain quelque soit sa couleur ou ses traits physiques. Toutes les femmes noires n’ont pas la même teinte de peau, tout comme les femmes blanches d’ailleurs et cela ne rend personne moins attrayant ou beau qu’autrui.

Pour ceux qui n’auraient toujours pas saisi la gravité du propos, prenons l’exemple inverse de cette phrase ; avez-vous déjà entendu : « Tu es belle pour une blanche » ? Non jamais. C’est le type de remarques que seules des personnes ne répondant pas aux critères de beauté occidentales entendront, toutes origines confondues.

En bref, la beauté est diverse et non unique et elle ne dépend guère d’une couleur de peau. Heureusement que nos jours, de plus en plus de figures issues de communautés différentes sont mises en lumière ; non pas par leur beauté, mais aussi grâce à leurs talents et compétences.

Alors, si une personne vous dit « Tu es belle pour une noire/un noir », prenez soin de leur partager cet article, à bientôt.

Article rédigé par Melyssa B.
et Édité par Aminatou B.


Belle pour une noire

T-Shirt "Belle, pour une noire"
Disponible aussi en Pull et en Hoodie


Laisser un commentaire

Les commentaires sont approuvés avant leur publication.